Une chambre d’enfants évolutive

Vous attendez la venue de bébé? Comment aménager sa chambre et en planifier la décoration afin qu’elle lui convienne tout au moins durant les premières années de sa vie? L’opération sera-t-elle à recommencer quand il laissera sa chambre de petit pour celle qui le mènera à son adolescence? Voici quelques trucs et façons de faire incontournables pour réaliser une chambre d’enfant évolutive !

Comment aménager une chambre d’enfant

La chambre d’un nouveau-né doit être décorée bien avant sa naissance et soigneusement aérée afin que les odeurs de peinture aient totalement disparu à son arrivée. Les meubles seront de préférence en bois et présenteront un fini non toxique (peinture sans plomb). Les recherches médicales ont montré que les composants des matériaux de décoration et des meubles pouvaient avoir une part de responsabilité dans les difficultés respiratoires chez les bébés fragiles ou encore chez de jeunes enfants. Cette pièce que l’on veut claire et gaie sera sécuritaire, favorisera le calme du bébé et stimulera ses sens.

Vous pouvez aider bébé à distinguer les formes et les couleurs en accrochant un mobile au-dessus de son petit lit. Placez-le à ses pieds et non à sa tête pour ne pas l’effrayer. Accordez-lui aussi le plaisir de toucher, en attachant au petit lit des jouets de tissu de différentes textures agréables. Il pourra les manipuler à sa guise sans que vous ayez continuellement à les ramasser. Cette chambre abritera de plus les moments privilégiés comme les câlins, les retrouvailles après les dodos et l’émerveillement du tout-petit. Il serait donc bon de prévoir un fauteuil ou une berceuse pour favoriser ces moments de douceur. Pour la literie, préférez les fibres douces et naturelles aux matériaux synthétiques.

chambre-denfants-evolutive

Laisser sa chambre de petit

La chambre du jeune enfant devra continuer à favoriser le calme et le repos tout en lui permettant de préserver son intimité. Dans le cas d’une chambre partagée, prenez soin de réserver à chacun des enfants un petit coin bien à lui. Dans la mesure du possible, évitez que la chambre ne prenne la fonction de salle de jeux. Vous exposerez ainsi moins l’enfant à être attiré par le jeu au moment du dodo. Si vous ne pouvez faire autrement, faites en sorte que l’aire de jeu et les jouets se trouvent hors de sa vue lorsqu’il se glisse sous les couvertures.

Il n’est pas souhaitable d’installer la télé ou l’ordinateur dans sa chambre. En plus de vous offrir moins de contrôle quant à la durée d’utilisation de ces appareils, cette façon de faire isole l’enfant du reste de la famille durant sa période de loisirs. Si le sol est dur, un petit tapis près du lit rendra les réveils plus agréables. Choisissez de préférence un mobilier aux coins arrondis. Vous éviterez ainsi bien des incidents fâcheux. Prévoyez, de plus, de beaux et grands rangements faciles d’accès pour camoufler les jouets. Un complice de toujours: le tableau noir, qui suivra l’enfant à différentes étapes de sa vie et lui permettra de s’exprimer.

La chambre devra évoluer au rythme de l’enfant.

Les incontournables

Évitez si possible les matériaux de particules, les assemblages avec de la colle et les recouvrements synthétiques. Votre enfant s’en portera mieux et évitera de développer des maladies dites environnementales. Prévoyez des crochets et des rangements à la portée de l’enfant. Un joli coffre de bois a toujours été un atout dans une chambre d’enfant. En plus de recevoir ses vêtements, il sera son coffre aux trésors et un élément décoratif qu’il gardera toujours. Il ne faut pas perdre de vue qu’il s’agit d’un excellent espace de rangement pour les jouets dès son plus jeune âge.

Les secrets d’un environnement paisible

Renforcez au besoin la protection à proximité des escaliers et des fenêtres. Optez pour des prises électriques de sécurité. Assurez-vous que tout ce que l’enfant peut porter à sa bouche rencontre les normes de sécurité. Attention aux animaux, souvent responsables d’allergies et susceptibles d’étouffer les bambins durant leur sommeil. Il semble qu’un enfant qui voit de son lit la porte de sa chambre se sent plus en sécurité. On dit que l’orientation de la tête de lit peut influencer la qualité de sommeil.

Pour les enfants hyperactifs, une orientation ouest serait recommandée et de façon générale, à moins de contrainte majeure, évitez de placer la tête de lit vis-à-vis d’une fenêtre. Certains experts affirment que pour les bébés agités et qui dorment mal, un enregistrement de la respiration et du rythme cardiaque de la maman parviendrait à les apaiser.

Articles Similaires